Uber, très controversé à plusieurs endroits est, du moins ici, un outil bien pratique. Comme partout j’imagine, certains chauffeurs de taxis essaient de vous escroquer et ne sachant pas trop jusqu’où vous pouvez vous permettre de vous obstiner, vous finissez par plier.

Néanmoins. « To the Syrian Embassy, please ». Khalid, chauffeur de taxi, retraité de l’armée Libanaise, me raconte qu’il y a amené une journaliste Russe (oui, comme toujours, les journalistes occidentaux, sauf ceux qui ont un avis divergent des médias de masse, sont inexistants sur le terrain et restent en général bien au chaud dans le confort de leur maison à copier-coller des informations biaisées voire mensongères qu’ils ne vérifient pas mais sont dans l’ordre d’idée de leurs patrons) qui désirait s’y rendre. Le visa lui ayant été refusé, elle a tenté de traverser par un autre moyen: Payer quelqu’un et traverser loin d’un poste frontalier! Ce qui n’a pas non plus fonctionné.

mattgregoire-libanon-2
Parenthèse, cela m’amène à revenir sur certains sujets pertinents. Dernièrement, quelqu’un me parlait d’opinions, du fait qu’il n’était pas toujours en accord avec les miens mais que c’était bien ainsi et que c’était intéressant de lire parfois ces opinions malgré tout. Je me suis donc demandé si, par exemple, lorsqu’on aborde le sujet d’un conflit ou d’une guerre et qu’on apporte des faits qui ne sont pas dits dans les médias-poubelles, les gens résument-ils cela à un simple « opinion »?

Et voici un texte qu’absolument tout le monde devrait lire pour comprendre le fondement des médias dominants et comment les gouvernements les utilisent à leur fins, ainsi que les raisons pour lesquelles ils biaisent, omettent ou modifient les faits pour manipuler l’opinion public et la masse pour leurs propres intérêts: https://www.ababord.org/Le-modele-propagandiste-des-medias,261. Ainsi, il serait pertinent de se rappeler une chose: Attention aux médias de masse, tenez-vous en bien loin si vous n’avez pas un intérêt ou une passion pour déchiffrer tous les mensonges et aller vérifier les faits par rapport aux sujets qu’ils abordent, ce n’est pas un opinion mais un fait qu’ils ne vous offrent que rarement une information neutre et vérifiée.

mattgregoire-liban1-7

Arrivé à l’entrée de la rue de l’ambassade, nombreux checkpoints de l’armée libanaise. Le taxi ne peut pénétrer dans ce secteur, alors on me fait descendre et on vérifie mes documents et mon sac à dos. Je m’y rend ensuite, voyant que très nombreux syriens font la file et d’autres attendent derrière une barrière, avec quelques soldats libanais. On me fait signe de dépasser la file et d’entrer dans l’ambassade. En montant les marches, un soldat me sourit et me posa des questions sur mes origines et les raisons pour lesquelles je me trouve là.

J’arrive finalement dans le bâtiment principal, c’est bondé de gens. N’y comprenant rien aux indications (tout est écrit en arabe, je m’en veux de n’y rien comprendre), on me montre le bureau de demande des visas. J’entre. Souriants, quelques hommes me font signe de m’asseoir. Cigarette à la bouche, l’homme au bureau me dit: « Visa Surya? » (Syrie est prononcée Surya en arabe). Il compose alors un numéro à son téléphone. L’homme à ses côtés, un sacré personnage. Une copie de  M. Castro, en beaucoup plus volumineux. Une barbe tout aussi gigantesque, avec son habit militaire sur lequel se trouve un badge du président Assad. Il me sourit, fait un signe de tête en guise d’approbation.

Puis, on me prête le téléphone: « Hi, what is your request? ». Ma demande, c’était bien sûr un visa d’entrée pour la Syrie. Car peu ou pas de journalistes occidentaux n’ont couvert ce conflit. Ils n’ont que rapidement adopté la rhétorique des médias de masse et acheté leur information d’entreprises (anciennement, des agences d’informations, dont Reuters ou France-Presse qui sont maintenant littéralement des entreprises dont le but est de faire de l’$$$ pour leurs actionnaires – d’autres énormes entreprises privées avec des intérêts bien au delà de ce qu’on imagine), ce qui a très rapidement laissé le champ libre à ces médias pour dominer l’opinion public selon des intérêts bien précis.

Alors, on m’explique que je dois avoir une lettre d’invitation (pour un visa de touriste, sinon un visa média prend beaucoup trop de temps pour le peu que je possède) et ensuite, qu’ils analyseront ma demande. Je sors donc de l’ambassade, où le même soldat m’aborde à nouveau. Nous échangeons un peu et je fini par quitter. Mais, pourquoi la Syrie?

Parce que depuis le début du conflit, il m’a semblé si facile de voir tous les mensonges des médias dominants, les mêmes qu’à chaque guerres, prendre aussi vite possession de l’espace public et imposer une direction pré-déterminée. Démonter aussi facilement les faits et appuyer sans aucune preuve qui soit, l’idée même de supporter une éventuelle guerre dans un pays où vivaient entres-elles de multiples ethnies et religions. Un pays laïque qui offrait un système de santé et d’éducation publiques, où personne ne craignait de recevoir une bombe ou un tir de mortier, ou encore de se faire couper la tête par des assassins complètement fous.

mattgregoire-libanon-11

Certes, Bachar el-Assad n’est probablement pas le meilleur président du monde (encore faudrait-il déterminer ce qu’est un « bon » président – Car Harper, Bush, on repassera). Il y avait sûrement des choses à améliorer en Syrie. Mais il n’y avait pas de guerre. Demandez aux syriens si ils sont heureux de ce que leur pays a l’air maintenant. Ou de ce qu’il aurait pu avoir l’air si Al-Nusra et Daesh, puis « l’opposition » auraient imposés la charia dans le pays. Regardez en Libye, ce que la destruction du pays par les occidentaux a apporté. Le chaos, la chute des institutions, de la stabilité et de la sécurité, des vagues de migrants désirant maintenant quitter ce pays qui était leur. Les diverses milices islamistes qui se battent sans cesse pour reprendre une partie de territoire. Rappelons-nous que c’est avant-tout pour la déclinaison de Kadhafi à des ententes pétrolières occidentales et à sa volonté de créer une monnaie unique africaine ayant concurrencer le $ US et le YUAN, que les occidentaux ont voulu sa fin. Mais, bien-sûr, peu le savent. Et regardez l’Afghanistan, ou l’Irak. Le même bordel.

Je suis toujours étonné de voir qu’autant de gens en 2017 ne réalisent pas que toutes ces guerres modernes soient politiques/économiques et que la destruction de ces états, qui amène les flux de migrants les plus importantes de l’histoire et les pires atrocités de la planète, qui détruisent des millions de vies, ne sont que le fruit de quelques hauts dirigeants qui ne veulent pas perdre leur hégémonie et leurs clients. Total, Shell, Halliburton, peu importe. Le pétrole et les armes, c’est un commerce bien fructueux. Encore une fois, ce sont des faits vérifiables et il s’agit de quelques recherches, peu importe le conflit, pour en comprendre le fond et les raisons réelles.

mattgregoire-libanon-6

Il ne s’agit que de regarder le pays « dominant », celui qui nous parle de droits de l’homme, de démocratie, de paix, qui se vante d’être un as en ces matières. C’est pourtant le pays qui pratique le plus la torture, qui possède de nombreux centres dont certains tenus bien secrets où nombre de gens, bien souvent innocents, vivent un enfer. C’est le pays qui a soutenu et organisé le plus de coups d’états sanglants à travers le monde, toujours au nom de la « paix » (non, du capitalisme sauvage). C’est le pays qui offre le moins de services à ses citoyens au nom de la privatisation et de la méchanceté des taxes et impôts mais utilise l’argent du peuple pour injecter chaque année des centaines de milliards de dollars dans l’armée. C’est le pays qui scrute le plus la vie d’autrui sans l’accord de qui que ce soit, puis pas juste de ses propres citoyens mais à grandeur du globe. C’est aussi le pays qui, à maintes reprises, à interféré dans des élections démocratiques (entre-autre en Europe de l’est, par les « révolutions oranges »), pour imposer des gouvernements de droite en faveur de leurs intérêts. C’est le pays qui, aussitôt que sa population sort dans la rue pour partager son opinion et son mécontentement, envoie l’armée et décrète l’état d’urgence pour éteindre au plus vite les opinions divergents. C’est le pays qui, dernièrement, à envoyé des milliers de mercenaires dans des pays européens pour tenter de faire peur au monde et nous inventer une « menace russe », encore un tissus de manipulations et d’aberrations cérébrales – Cette technique d’utiliser la peur pour manipuler se nomme d’ailleurs « terrorisme » -. Alors, nous repasserons.

mattgregoire-libanon-8

Voilà, le pourquoi de mon intérêt. Pour voir de mes propres yeux et partager la réalité, celle que la majorité ne savent pas. Entendre de « vraies » personnes donner leur point de vue et dire ce qu’ils vivent, pas entendre des faces maquillées aux dents blanchies, arrivant dans leur SUV au studio télé, café à la main, gel dans les cheveux, venant tout juste de prendre note de ce qu’ils auront à radoter sans même se poser de question sur ces « nouvelles ». Dire non, ça suffit. Les gens sont obligés d’être conscients et de savoir, en tant qu’êtres humains. Que l’ignorance et l’égocentrisme, ce n’est pas propre à nous.

Que l’ignorance, c’est ce qui permet à cette poignée de criminels de financer ces guerres et de manipuler les masses. De dominer l’opinion publique, de laver les cerveaux et de continuer à agir comme ils le veulent. C’est ce qui amène la mort de millions de gens, leur déplacement, la perte de leur domicile, la détérioration de leur qualité de vie. Et nous devons nous battre pour que la balance retombe de notre côté et qu’un jour, ces guerres sales cessent.

mattgregoire-libanon-9

Publicités

Une réflexion sur “Visa Surya?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s