Mon récit, la leucémie – L’alimentation (Tome 4)

28e jour à l’Hôtel-Dieu.

IMG_0449

Après plusieurs jours sans avoir écrit, voici quelques nouvelles du 8555, Hôtel-Dieu.

Les derniers jours furent axés sur des pensées et réflexions profondes de la vie. Je dois dire que j’ai manqué d’énergie et d’inspiration pour écrire. Lorsqu’on réalise ce que l’on a vraiment, prisonnier de soi, et qu’on a déjà passé un grand moment avec nous-même dans une petite pièce enfermé, il se passe d’innombrables choses dans nous : Disons-le ainsi, le hamster tourne. Je n’avais pas eu la chance de dormir pendant près de 7 ou 8 jours de suite, à raison d’un maximum de 30 minutes par nuit. Un des super effets de la quantité astronomique de prednisone que j’ingère quotidiennement !

Alors j’ai décidé pour ce texte, d’apporter une introduction sur l’importance de l’alimentation végétale pour prévenir et traiter une multitude de cancers et de maladies cardiovasculaires qui touchent la société occidentale en particulier. Ce sont des extraits d’un livre issus de multiples recherches et études, que je trouve forts pertinents. Lorsque je parlais de la nourriture d’hôpital qui n’est pas si mauvaise au goût mais n’apporte rien de très bénéfique à notre système, c’est en lien avec l’importance de connaître la valeur des aliments et leur effets bénéfiques sur la santé. Rien ne vaudra jamais un légume ou un fruit frais cru à un monticule de légumes surgelés surcuits durant des heures en terme de valeur des nutriments et cela de très loin.

De même, je trouve toujours aberrant de voir comme aliments dans des centres hospitaliers, par exemple, des muffins de 100 grammes contenant seulement 4 grammes de fibres / 28 gramme de sucre et 370 calories, ou des yaourts sans probiotiques, des Pepsi, des petits fruits baignés dans le sucre blanc transgénique, des « boost » Nestlé dont les éléments premiers sont « sucre / eau« , etc. Ces éléments sont nocifs et destructeurs pour le corps et ne peuvent en rien contribuer au retour ou aux bases de la construction d’une bonne santé.

IMG_0435 IMG_0441

C’est donc à partir du livre du Dr Denis Gingras et du Dr Richard Béliveau que je vous partage quelques faits, données et pourcentages intéressants pour nous tous face à l’alimentation et à la prévention de multiples maladies. J’espère que vous apprécierez ces quelques notes, je vous recommande fortement leur livre  » Cuisinez avec les aliments contre le cancer « .

– « Toutes les estimations effectuées par différents organismes internationaux formés d’experts dans le domaine du cancer, en particulier le World Cancer Research Fund, corroborent le fait qu’environ un tiers (33%) des cancers sont directement liés à une mauvaise alimentation, généralement caractérisée par une carence en produits d’origine végétale, tels les fruits et les légumes. Les principaux cancers qui touchent actuellement nos sociétés comportent tous une composante d’origine nutritionnelle, proportion particulièrement élevée pour les cancers du système digestif : les trois quarts (75%) de ces cancers sont directement attribuables à la nature du régime alimentaire. (…) ».

– « Les végétaux sont sans contredit les aliments qui possèdent le plus grand potentiel de diminution du risque d’être atteint d’une panoplie de cancers. Plus de deux cents études épidémiologiques ont montré que les personnes qui consomment en abondance des aliments d’origine végétale (fruits, légumes, céréales, épices, thé vert, certaines algues, etc) ont environ deux fois moins de risques de développer un cancer que celles qui n’en consomment qu’occasionnellement. Cet effet préventif est lié en grande partie au contenu exceptionnel de ces végétaux en composés photochimiques, des molécules anticancéreuses qui ont la propriété de bloquer plusieurs processus utilisés par les cellules précancéreuses pour croître. »

Des faits très intéressants :

1. « Au Japon, il y a autant de microtumeurs de la prostate chez les hommes en bonne santé qu’en Occident. Pourtant, la mortalité par cancer de la prostate peut être jusqu’à 25 fois inférieure à celle observée en Occident. Et lorsque les hommes japonais immigrent aux États-Unis, ils finissent par développer autant de cancers que les nord américains. Ce ne sont pas leurs gènes qui les protègent mais quelque-chose dans leur mode de vie. »

2. « On observe le même phénomène chez les femmes chinoises qui sont protégées contre le cancer du sein tant qu’elles vivent en Chine, mais qui y succombent aussi fréquemment que les femmes occidentales lorsqu’elles ont émigré aux États-Unis ou en Europe. »

3. « Aujourd’hui, les experts internationaux du Fonds mondial de la recherche contre le cancer concluent que, effectivement, jusqu’à 40% des cas de cancers en Occident pourraient être évités par de simples modifications de nos habitudes alimentaires (et un peu plus d’activité physique). »

La nature, une source de composés anticancéreux. 

« (…) En plus de ces molécules d’origine nutritionnelle, de nombreuses études d’ethnopharmacologie (science qui cherche à identifier des molécules naturelles actives en s’inspirant de l’utilisation des plantes par les médecines traditionnelles) ont montré que le monde végétal contient une véritable banque de composés aux propriétés bénéfiques, nombre d’entre eux étant particulièrement actifs contre les cellules cancéreuses. (…) Cette utilisation thérapeutique des molécules anticancéreuses d’origine végétale est loin d’être marginale car plus de 60% des médicaments de chimiothérapie encore utilisés en clinique et qui permettent de sauver de nombreuses vies proviennent d’une façon ou d’une autre de sources naturelles. »

C’est par ailleurs par pur hasard que j’ai découvert que la « Vincristine« , la chimiothérapie que je reçois le mardi, provient de la pervenche de Madagascar. 

C’est donc pour dire, que l’importance d’une alimentation saine, en grande partie végétale et équilibrée, ainsi que l’activité physique sont à mettre dans nos priorités. Cette société de « va-vite » et « produit plus » nous amène souvent à nous négliger et oublier ou modifier les priorités qui devraient être en première ligne de notre vie quotidienne. Cette réalité devrait autant être introduite dans les centres hospitaliers et les écoles, peu importe les coûts ou les excuses. La santé des gens passe avant toute chose et l’argent ou le temps ne devrait jamais être une excuse pour ne pas s’alimenter et prendre soin de son corps de façon saine et équilibrée !

En vous quittant sur ces quelques lignes, j’en profite pour résumer les derniers jours un peu plus en détail. J’étais donc en neutropénie, ce qui signifie que je n’avais plus de globules blancs suite aux traitements. C’est pour cette raison que je suis en isolement et que le système immunitaire est à son plus bas. En ce moment, mes globules commencent à remonter peu à peu et je pourrai enfin respirer l’air extérieur prochainement. Loin d’être la fin des traitements, mais ce sera déjà une libération incroyable que de pouvoir quitter l’hôpital et, je dois le dire, cuisiner et manger !

Et pour vous introduire dans les futurs billets, un nouvel aliment que vous devriez ajouter à votre alimentation, commençons par celui-ci = ) !

Love ya my friends, je vous envoie plein de bonnes ondes et d’amour !

Le curcuma (curcumine)

(source: http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=curcuma_ps)

curcuma-nu

Le curcuma est une plante herbacée vivace originaire du sud de l’Asie. Son rhizome séché et réduit en poudre est une épice très populaire. Le curcuma, nommé haridra en sanscrit, est un des principaux ingrédients du cari, un mélange d’épices omniprésent dans la cuisine indienne. En Asie, on a depuis longtemps découvert qu’ajouter du curcuma aux aliments permettait de conserver leur fraîcheur, leur saveur et leur valeur nutritive.

En médecine ayurvédique (médecine traditionnelle de l’Inde), de même que dans les médecines traditionnelles de la Chine, du Japon, de la Thaïlande et de l’Indonésie, le curcuma est utilisé pour stimuler la digestion, notamment parce qu’il augmente la sécrétion biliaire. En fait, ces propriétés sont universellement reconnues, si bien que le rhizome est commercialisé dans le monde entier.

En traitement: 

1. Prévenir le cancer et contribuer à son traitement. Traiter les ulcères de l’estomac et les maladies inflammatoires. Réduit l’hyperlipidémie et le risque de maladies cardiovasculaires. Soigne la gingivite Prévient le diabète de type 2 et réduit l’inflammation chez les patients diabétiques souffrant de néphropathie. Améliore la performance cognitive chez les patients Alzheimer

2. Traiter les troubles digestifs.

3. Traiter les ulcères de l’estomac et les troubles du foie. Soulager les maladies inflammatoires (arthrite rhumatoïde). Usage externe – Traiter les inflammations de la peau et les blessures.

Le curcuma est un aliment à intégrer absolument à votre alimentation. Il limite l’inflammation, induit la mort cellulaire dans les tumeurs et bloque la formation de nouveaux vaisseaux sanguins. Mélangé à un peu de poivre noir, ses effets sont multipliés par environ 2000 ! De multiplies études sont en cours sur la curcumine, visitez le lien pour plus d’information !

5 réflexions sur “Mon récit, la leucémie – L’alimentation (Tome 4)

  1. J’adore te lire mon cher Mathieu! Je t’enverrai des recettes « anti-cancer » que j’adore qui sont pleines de légumes et d’épices miraculeux. Moi aussi j’ai beaucoup changé mon alimentation suite à ma péripétie « ruban rose » et tu pourras remarquer que beaucoup d’épices des mets indiens sont grandement reconnues pour vaincre les maladies dont le Curry, le Cumin et bien sur le Curcuma! Repose toi bien pour te préparer à ta sortie bientôt. Take Care mon ami! xx

    J'aime

  2. Merci de nous partager tes découvertes, de nous donner de tes nouvelles et je te souhaite un bon séjour chez toi, dans ta cuisine en autre pour savourer les aliments désirés et bienfaisants. Je te garde dans mes pensées et prières. Passe un bon temps de Noël avec les tiens. Amitié!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s